News
Festival International d’Aix en Provence

Musique, poésie, théâtre, arts visuels, toutes ces disciplines qui concourent à la magie de l’opéra sont au cœur de cette édition du Festival d’Aix.

Cette année, Patricia Petibon incarnera la séduisante et terrible magicienne, sous la direction d’André Marcon. La mise en scène est confiée à Katie Mitchell, attendue cette année du 11 au 21 juillet dans Trauernacht, spectacle conçu avec le chef Raphaël Pichon autour de cantates de Bach…

Pas de festival d’Aix sans opéra de Mozart! L’Enlèvement au Sérail verra le retour dans la fosse de l’Archevêché du très talentueux Jérémie Rhorer, tandis que Martin Kuzej signera la mise en scène, avec la soprano Jane Archibald dans le rôle de Constance, la bien nommée. À son côté, notamment, le Belmonte du ténor Daniel Behle. À noter qu’Alcina comme L’Enlèvement sont confiés au Freiburger Barockorchester, formation en résidence au festival.

Un tout autre univers, celui de la Russie et de sa musique, fera contraste avec les lumières et les chaleurs provençales lors d’une production associant Iolanta de Tchaïkovski à Perséphone de Stravinski. Surdoué aux visions très subjectives – et controversées – de la direction d’orchestre, Teodor Currentzis sera à la baguette, la mise en scène portant la marque d’une autre personnalité peu banale, Peter Sellars. Ce spectacle ouvre un cycle de trois ans (jusqu’en 2017) consacré à l’œuvre sacrée et lyrique de Stravinski, dont le grand chef finlandais Esa-Pekka Salonen sera l’un des brillants artisans…

Les festivaliers des années 1990 se souviennent avec émerveillement de la production du féerique Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten dans la mise en scène primesautière et poétique de Rober Carsen. Elle sera de retour en 2015, sous la direction musicale de Kazushi Ono à la tête de son Orchestre de l’Opéra de Lyon. Sandrine Piau en Titania, reine des fées, et Lawrence Zazzo en Obéron sont au nombre des interprètes. Plusieurs chanteurs issus de l’Académie européenne du festival font partie de la distribution.

Si le festival ne commencera qu’en juillet 2015, des concerts et master class de l’Académie européenne de musique animeront la ville dès juin, autour de Haendel et Mozart mais aussi de la création contemporaine dont Bernard Foccroulle entretient vaillamment le feu sacré dans ce temple de l’opéra de « répertoire ».

Le Festival d’Aix en Provence est certainement l’un des plus prestigieux en Europe. Cette année encore, un événement rare.

 

http://www.festival-aix.com/en/calendar Coup de coeur la Maison d'Aix
Ouverture du centre culturel Caumont

Véritable joyaux du XVIIIe siècle, l'Hôtel de Caumont devient, après plusieurs mois de travaux, une nouvelle institution culturelle à Aix-en-Provence. L'exposition inaugurale sera intitulée "Canaletto, Rome - Londres - Venise" Le Triomphe de la lumière? Une série de tableaux et de dessins montrera les nouvelles solutions adoptées pour capter l’atmosphère et l’esprit de l’Angleterre puis une section particulière sera consacrée aux expérimentations techniques menées par l’artiste pendant toute sa carrière. A ne pas manquer.

http://www.caumont-centredart.com/fr/evenements Coup de coeur la Maison d'Aix
Prelude au Festival d'Aix

Du 12 au 30 juin, les récitals de chant, concerts, master classes à l’affiche d’AIX EN JUIN 2015 donneront une large place aux jeunes artistes de l’Académie, mais aussi aux artistes des productions du mois de juillet, ainsi qu’aux participants des ateliers des services éducatif et socio-artistique du Festival, qui présentent au public le fruit de leur travail sur l’année.
 

http://www.festival-aix.com/fr/node/3381